Un site hôtelier d’exception, le Hameau des Baux, en Provence

Un site hôtelier d’exception, le Hameau des Baux, en Provence

PARTAGER

En «descendant» dans le midi, au pied du parc naturel des Alpilles, entre Avignon et Arles, le Hameau des Baux s’inscrit dans un site provençal de plus de 5 hectares.

A peine franchi l’entrée au bout d’un sentier, une allée d’oliviers conduit vers des mazets, constructions typiques de la région, devenus de luxueuses suites, le Mas, la Bastide, maison principale. C’est là, autour de la cour intérieure, qu’une boutique propose des meubles vintage, la galerie d’art, des expositions périodiques, le comptoir, des produits locaux. Plus loin, on aperçoit la place et ses platanes centenaires, le «Café de la Place», la Grange – autre aile du bâtiment -, la piscine, des étendues d’oliviers, et à l’horizon la plaine de Crau.

La caractéristique de ce site exceptionnel est l’alliance d’un séjour totalement dépaysant et d’un environnement historique, culturel. Le propriétaire, qui en est le créateur, a privilégié une ambiance moderne tout en en rendant hommage à la mémoire des lieux. Dans les différentes parties de l’établissement – salons, salle à manger, chambres, suites – la décoration, le mobilier, l’agencement contribuent à créer des ambiances multiples, d’un grand confort. Chacun pourra trouver le décor du logement qui lui correspond : le Pigeonnier, la Chapelle, la Bergerie, la Farigoule, le Moulin….

Un havre de paix…une escale qui s’impose sur la route du soleil!

61189904

43328887
Espace repos alliant authenticité provençale et design
43328823
Salle à manger à dominante rustique
e754f7d7753bc3e40164fdf966fd5291
Une chambre traditionnelle « Le Pigeonnier »
61190051
Une chambre plus contemporaine mariant couleurs et rideaux vintage
61189344
La boutique
50405370
Un des salons doté de fauteuils et table basse vintage
62707647
Le « Café de la Place » et ses majestueux platanes
61189850
La piscine prolongée de vastes étendues d’oliviers

www.hameaudesbaux.com

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE