Un évènement remarquable : Ronan et Erwan Bouroullec exposent à Rennes

Un évènement remarquable : Ronan et Erwan Bouroullec exposent à Rennes

PARTAGER

Les frères Bouroullec, designers de renommée internationale, investissent Rennes, sur trois sites : le Frac, superbe bâtiment en rouge et noir, conçu et réalisé par l’architecte Odile Deck, les Champs Libres, de l’architecte Christian de Portzamparc, et le Parlement de Bretagne dessiné par Salomon de Brosse, architecte du Roi, au XVII ème siècle . Il fallait bien cela (soit 2000 m2) pour accueillir les Bouroullec , et servir d’écrin à leur créativité!

Au Frac, on peut admirer, dans une première galerie, une rétrospective d’œuvres liées au design intérieur, comme les suspensions Alm, imaginées pour la Galerie Kreo, éditées par Flos, les modules Algues et le canapé Alcôve pour Vitra, la fameuse chaise Steelwood, associant métal et bois, la chaise Végétal dont la structure « ressemble à une plante qui se construit ». Tous les objets, tellement nombreux, du quotidien sont ici exposés, objets réinventés et sublimés par Erwan et Ronan Bouroullec. Dans une autre galerie, le visiteur plonge dans un univers d’une incroyable poésie. Il s’agit de l’exposition « 17 Screens » , soit 17 variations autour d’une même structure que l’on pourrait définir comme une cloison, ou une tenture. « Screen », en anglais, désigne un écran, mais aussi un paravent. Il faut se promener dans cet entrelacs de cloisons aériennes, où tous les matériaux jouent leur partition : du plastique au textile, du verre à la céramique, de l’aluminium anodisé, sous forme de tubes, du fil de matières synthétiques à la corde élastique…. tous ces matériaux créent des « épousailles » d’une légèreté et d’une beauté impressionnante, des  » Murs » que l’on traverse ou que l’on contourne. Une expérience visuelle pour le spectateur, une expérimentation pour les designers.
Aux Champs Libres, on pénètre dans les  » Rêveries urbaines », dans une promenade qui est aussi une « réflexion sur les problématiques de l’aménagement des villes ». Les deux designers ont mis en scène, à l’aide d’une scénographie très intéressante, la place de l’eau dans l’espace urbain, du végétal, du feu aussi, du rassemblement et de la déambulation. On retrouve là toute la poésie, l’impression d’être comme en « apesanteur » ressentie au Frac.
Enfin, il faut aller voir la boîte XXL, toute en verre , métal et bois, dont le toit se déploie comme des ailes de papillon, nichée au cœur du Parlement de Bretagne, une référence en terme d’architecture illustrant le classicisme français, celui cher à Louis XIV. Pour faire court, cette boîte pourrait être comparée, en terme de confrontation stylistique, à la Pyramide qui triomphe au Louvre.
Il faut profiter des vacances pour aller visiter cette exposition qui se déploie dans plusieurs espaces au cœur de la capitale bretonne. Nous y apprenons beaucoup, sur Ronan et Erwan Bouroullec, bien sûr, sur leur génie créatif, mais, en tant que passionnés de design , sur la marge très étroite qui sépare l’Art et l’artisanat, l’ Art et la technique dans l’élaboration du beau design.

Aperçu de l’exposition « Rétrospective » au Frac Bretagne 

photos Design Folia

FullSizeRender-110

FullSizeRender-111

IMG_6787

IMG_6789

Aperçu de l’exposition « 17 Screens » FRAC Bretagne

photos Design Folia

FullSizeRender-112

FullSizeRender-115

FullSizeRender-113

FullSizeRender-116

IMG_6811

Aperçu « Les Rêveries urbaines » aux Champs Libres

(crédit photos : linkaewa.over-blog.com)

ob_f25169_dsc01861

ob_ba09f7_dsc01865

Nous vous laissons découvrir les 2000 m carrés consacrés aux objets, pièces de mobilier, aux Screens et aux installations, aux maquettes, créés et mis en scène par Erwan et Ronan Bouroullec, grands maîtres du Design français

A voir jusqu’au 28 août 2016

www.fracbretagne.fr    www.leschampslibres.fr    

www.tourisme-rennes.com      www.bouroullec.com

PARTAGER
Article précédentDes miroirs "baroques" pour une déco tendance
Prochain articleComment créer un décor "cottage" anglais?

Historienne de l’art, je suis passionnée par toutes les formes artistiques – architecture, peinture, sculpture, mobilier .

J’aime aussi aller à la rencontre de nouveaux talents, qu’il s’agisse d’artistes peintres ou de jeunes designers, pour les faire connaître et les soutenir dans leur démarche artistique.
Pour moi, le blog designfolia se prête à toutes les envies, à toutes les folies.

J’aime la littérature…. et les arts décoratifs. J’aime étudier, observer l’évolution des objets, du mobilier des siècles passés à l’époque contemporaine. Ecrire dans le blog designdolia est un véritable plaisir.

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE