Prêt à porter et décoration d’intérieur, un mariage réussi?

Prêt à porter et décoration d’intérieur, un mariage réussi?

PARTAGER

Il est toujours intéressant de voir comment la mode, et notamment le prêt à porter – il ne s’agit pas, ici, d’évoquer la Haute Couture et ses designers – peut inspirer la décoration intérieure, surtout lorsque les créateurs jouent sur cette double fonction. Cela passe essentiellement par le biais des tissus et des motifs qui les ornent. Une robe à motifs géométriques peut ainsi servir de source d’inspiration pour la création de tentures murales ou de nappes à poser sur la table, des chaussures de sport, comme les tennis, sont le point de départ de toute une décoration intérieure..

Dans ce cadre là, on pense d’abord à Pascale Mordret, la fondatrice de La Fiancée du Mékong, passionnée et grande connaisseuse des arts décoratifs thaïlandais, vietnamiens et cambodgiens. Elle utilise les imprimés aux couleurs chaleureuses pour décliner, avec le même bonheur, vêtements, nappes, plaids, et coussins, sans oublier des objets déco dérivés, comme des accessoires de rangement ou des tabourets, pour une déco bohème ou « hippie chic ». Autre créatrice talentueuse, finlandaise cette fois, Armia Ratia, devenue célèbre grâce à Jackie Kennedy, qui portait ses robes, et fondatrice de la marque Marimekko. Armia Ratia exploite à fond les motifs géométriques, les fleurs stylisées, très tendance vintage, et les utilise aussi bien sur les vêtements que sur les tissus d’ameublement, et le papier peint! Il faut noter, d’ailleurs, que le design scandinave, épuré, minimaliste, et son décor aux murs clairs, permet toutes les fantaisies, couleurs et motifs. Enfin, quand on évoque « les tennis », symbolique de la marche, et donc aussi de la découverte permanente, et des rencontres, cela ramène obligatoirement à Serge Bensimon, ou plutôt la famille Bensimon (le point de départ : la vente de surplus militaires, dans les années post 68, dont les fameuses chaussures de sport, sans cesse réécrites, sous la marque Les Surplus Bensimon). Depuis, le concept s’est élargi, tout en gardant intact le goût pour les voyages et la déclinaison des couleurs. On peut le constater dans les boutiques : vêtements et objets décoratifs sont en correspondance permanente, couleurs et motifs, dans un mix très intelligent.
Alors, oui, ce passage de la mode à la décoration intérieure, par le biais des textiles, en en réutilisant motifs et coloris, et en jouant l’extension dans l’ensemble du domaine des arts décoratifs, peut donner un mariage réussi !

BENSIMON HOME autour du monde

bensimon-dinard
Boutique Dinard

tennis-pois-jacquard-bordeaux

059d756eab97e38da2d8544a300a80fe

home-autour-du-monde-paris
Bensimon Paris

LA FIANCEE DU MEKONG

unnamed

tabouret-metal-bakero-cerise

nappes-biprint-mellow-gres

la-fiancee-du-mekong

MARIMEKKO

MarimekkoSS16Show-FI

MarimekkoSS16Show-20

oivat2_0

Marimekko ss16 09 Pinjacolada

Anette_Lookbook_20Spring_202016_2038_75765_10

marimekko-spring2016-mint_1214_77652_13-1024x763

marimekko-spring2016-_rotti_0839_77630

 

www.lafianceedumekong.fr     www.bensimon.com     www.marimekko.com     www.scandinavia-design.f

PARTAGER
Article précédentComment donner du style à la chambre d'enfant?
Prochain articleComment mixer design classique et design contemporain?
Historienne de l'art, je suis passionnée par toutes les formes artistiques - architecture, peinture, sculpture, mobilier . J'aime aussi aller à la rencontre de nouveaux talents, qu'il s'agisse d'artistes peintres ou de jeunes designers, pour les faire connaître et les soutenir dans leur démarche artistique. Pour moi, le blog designfolia se prête à toutes les envies, à toutes les folies. J'aime la littérature.... et les arts décoratifs. J'aime étudier, observer l'évolution des objets, du mobilier des siècles passés à l'époque contemporaine. Ecrire dans le blog designdolia est un véritable plaisir.

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE